Vous souhaitez déposer une plainte contre une institution ou un organe de l’Union européenne ?

Rechercher des enquêtes

Affichage 1 - 20 des 433 résultats

Decision on how the European Personnel Selection Office (EPSO) assessed the application of a candidate in a selection procedure for administrators in the field of agriculture (case 381/2022/FA)

Lundi | 30 janvier 2023

The case concerned how the European Personnel Selection Office (EPSO) assessed the education and professional experience of a candidate in a selection procedure for recruiting EU staff in the field of agriculture.

The Ombudsman found nothing to suggest a manifest error in how the selection board assessed the complainant’s qualifications and, therefore, closed the inquiry with a finding of no maladministration.

Décision concernant la question de savoir si la Commission européenne recueille suffisamment d’informations pour contrôler la mise en œuvre par l’Irlande du règlement général sur la protection des données (RGPD) (affaire 97/2022/PB)

Lundi | 19 décembre 2022

L’Irlande joue un rôle particulier dans la mise en œuvre du règlement général sur la protection des données (RGPD), car elle accueille la plupart des grandes entreprises technologiques de l’Union européenne. Les autorités de surveillance des autres États membres dépendent souvent des travaux de la commission irlandaise de la protection des données pour se pencher pleinement sur les questions relatives aux données à caractère personnel qui concernent les citoyens de leur propre pays.

Il est donc particulièrement important que la Commission européenne se renseigne de manière adéquate pour établir si le RGPD est correctement mis en œuvre en Irlande en ce qui concerne les grandes entreprises technologiques.

Une série d’organismes publics et d’organisations de la société civile, dont le plaignant, ont signalé que la mise en œuvre du RGPD en Irlande était inadéquate.

La Médiatrice a ouvert une enquête afin d’examiner si la Commission européenne recueille suffisamment d’informations pour contrôler la mise en œuvre par l’Irlande du RGPD.

L’enquête de la Médiatrice a mis en lumière une pratique établie de la Commission européenne qui consiste à examiner une synthèse des affaires ordinaires de la commission irlandaise de la protection des données au regard du traitement des affaires concernant les grandes entreprises. Elle a conclu que cette pratique était appropriée et conforme au principe de bonne administration. Elle a toutefois estimé qu’un certain nombre d’améliorations techniques pourraient être apportées et a formulé des propositions à cet égard.

Decision on how the European Union Agency for Cybersecurity (ENISA) carried out two staff selection procedures in the field of cybersecurity (cases 1159/2021/VB and 1224/2021/VB)

Vendredi | 16 décembre 2022

The case concerned the way in which the European Union Agency for Cybersecurity (ENISA) carried out two selection procedures to recruit experts in the field of cybersecurity who would fit one or more of three profiles. The complainant took part in both procedures and raised concerns about the scoring methodology applied by ENISA and the inconsistency of the scores he received in one procedure.

In the course of the inquiry, the Ombudsman inquiry team noted that the scoring methodology used in both procedures put candidates applying for one or two profiles only at a disadvantage in comparison to those who applied for all three profiles. This was not clear in the vacancy notices. It also requested explanations to ENISA on the inconsistencies in the complainant’s scores.

ENISA acknowledged the inconsistencies in the scores received by the complainant and offered to invite him to the next stage of both selection procedures.

The Ombudsman found that, as ENISA has taken appropriate steps to remedy the issues raised by the complainant, no further inquiries are justified in this case and closed the inquiry.

Décision sur le traitement par la Commission européenne de deux plaintes pour infraction contre l’Allemagne concernant la législation relative à l’aménagement du territoire et les espaces de vente au détail (affaires jointes 2238 et 2249/2021/MHZ)

Vendredi | 16 décembre 2022

Les plaignants sont deux entreprises de vente au détail, à savoir Ikea et Decathlon, qui ont affirmé que la Commission européenne n’avait pas traité de manière appropriée la procédure d’infraction contre l’Allemagne concernant la législation relative à l’aménagement du territoire et les espaces de vente au détail. Les plaignants ont contesté la durée de la procédure, la plainte initiale ayant été déposée en 2008. Ils ont également contesté les différentes explications apportées par la Commission pour justifier ce retard.

Au cours de l’enquête, la Médiatrice a formulé des conclusions préliminaires destinées à la Commission, notamment le fait que la Commission avait pris un temps déraisonnable (plus de treize ans) pour traiter les étapes administratives initiales de la procédure d’infraction. Elle a proposé que la Commission prenne une décision sur la suite de la procédure sans plus tarder.

En réponse aux conclusions de la Médiatrice, la Commission a fourni des explications visant à justifier le temps écoulé, et a indiqué qu’elle avait l’intention de prendre une décision au début de l’année 2023.

La Médiatrice a estimé que le temps écoulé ne pouvait être justifié. Elle a clos l’enquête en concluant à une mauvaise administration. Elle a estimé qu’une recommandation serait inutile dans la mesure où la Commission s’est engagée à prendre une décision dans les mois à venir. La Commission devrait présenter son rapport à la Médiatrice d’ici fin mars 2023.

Decision on how an EU civilian mission dealt with the appeal of a seconded staff member’s performance evaluation (case 95/2022/NH)

Lundi | 10 octobre 2022

The case concerned a negative performance evaluation that an EU civilian mission gave to a seconded staff member. The staff member complained that the evaluation had been unfair because her line managers had not warned her that her performance at work had been poor. She also said that the evaluation report failed to take into account the fact that she had been absent for a long period of time. She claimed that the mission did not handle her appeal against the evaluation fairly.

Based on the inquiry the Ombudsman found nothing to suggest that the evaluation was unfair. She also found that the mission handled the complainant’s appeal in line with the applicable procedures. She therefore closed the inquiry with the conclusion that there was no maladministration.

Decision on how the European Parliament evaluated a written test in a selection procedure for recruiting ‘intercultural and language professionals’ (736/2022/PL)

Lundi | 12 septembre 2022

The case concerned how the European Parliament assessed the complainant’s written test in a selection procedure for recruiting ‘intercultural and language professionals’.

The Ombudsman found nothing to suggest a manifest error in how the selection board assessed the complainant’s translation. The Ombudsman therefore closed the inquiry with a finding of no maladministration.